Les z'animaux

Forum consacré aux animaux (principalement rongeurs, furets et poissons)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fiche technique

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 4
Age : 33
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Fiche technique   Lun 3 Juil - 13:28

I) Historique

Le furet domestique (Mustela putorius furo) descend fort probablement du putois européen (Mustela putorius) qui vit encore aujourd'hui à l'état sauvage au nord de l'Europe et au Royaume-Uni.
Il est établi que la domestication du furet a eu lieu il y a plus de 2000 ans. D'anciens écrits suggèrent que les Grecs et les Romains auraient été les premiers à utiliser des furets pour chasser les lapins et la vermine.
Et en Egypte, certains hiéroglyphes ressemblent étrangement à des furets.
Toutefois, l'origine exacte de la domestication du furet demeure obscure.
Les colons ont introduit le furet en Amérique du Nord, plus précisément aux Etats-Unis, il y a environ 300 ans.

II) Description de l'animal

Taille: 44 à 56 cm (queue comprise)
Poids: Mâle : 1 - 1,5kg Femelle : 600 à 900 g
Durée de vie : L'espérance de vie d'un furet se situe entre 8 et 10 ans.
Classe: Mammifères
Ordre: Carnivore
Sous-ordre: fissipède
Famille: Mustélidés
Espèce: Mustela Putorius furo
Nom commun: Furet


Voici les éléments de cette classification.

- Mammifère : le furet possède des mamelles pour allaiter ses petits.
- Carnivore : le furet se nourrit de chair. Ses canines sont très fortes.
- Fissipède : ce groupe comprend tous les carnivores terrestres par opposition aux pinnipèdes, groupe qui comprend tous les carnivores marins comme le phoque).
- Mustélidé : c'est la présence de deux sacs annaux qui caractérise le mieux les représentants de cette famille.
Ces sacs situés de chaque côté de l'anus contiennent un liquide très odoriférant. Plusieurs animaux bien connus font partie des mustélidés : la belette, la martre, la zibeline, le blaireau, l'hermine, le vison, la loutre,
Le furet aux pieds noirs, le putois, le furet domestique, le moufette, le glouton (carcajou) et le pékan.
Le furet domestique demeure à ce jour le seul et unique représentant de cette famille a être considéré comme n'étant pas un animal sauvage.
- Mustela putorius furo : nom latin donné au furet. C'est son identification personnelle la plus précise
couleurs : putoisé, albinos, argenté, blancs aux yeux foncés(dark-eyed white), cannelle (cinnamon), champagne, chocolat (chocolate), noir (black), zibeline (sable ou fitch), zibeline noire (black sable)


III) Comportement

Le furet a l'esprit très vif et adore explorer et fureter partout : la salle de bain, les placards, les tiroirs à chaussettes etc.
Il a de la difficulté à fixer son attention très longtemps. Ses activités, quoique de courte durées, sont toujours intenses.
Comme il se lasse rapidement, procurez-lui plusieurs jouets différents et participez à ses jeux.
Lorsqu'il s'ennuie ou si le jeu est terminé, il s'allonge sur le plancher, vous dévisage et semble réfléchir à ce qu'il pourrait bien faire.
La vie du furet se résume à trois plaisirs essentiels : manger, dormir et jouer.
Le sommeil, composé de plusieurs petits sommes, occupe plus de 16 heures de son temps dans une journée normale.
Son sommeil est très profond et il est difficile à réveiller. Qui n'a pas été angoissé au moins une fois à la vue de son furet qu'aucune stimulation ne parvenait à réveiller?
Beaucoup de furets tremblent au réveil pour augmenter la température de leur corps. Les tremblements peuvent aussi être associés à de la peur, à une émotion ou à une excitation.
Intimidé, il fait le dos rond et hérisse les poils de sa queue pour avoir l'air effrayant. Tout comme le chat, il se soulève haut sur ses quatre pattes. En revanche, s'il sautille joyeusement autour de vous en courbant son dos et en mordillant le bas de vos pantalons, il vous invite simplement à jouer.

Le furet produit aussi une foule de sons différents selon ses humeurs.
- Il "pout-pout" s'il est excité, heureux ou très fâché.
- Il émet un son sifflant s'il est frustré, fâché ou s'il a peur. Il le fait aussi lorsqu'il se bat avec un congénère.
- Il pousse un cri aigu et perçant s'il est en détresse, s'il souffre ou s'il est effrayé a l'extrême.
- Il murmure ou marmonne en furetant.
- Les très jeunes furets poussent un petit gémissement ou pleurnichent lorsqu'ils sont excités.


IV) Alimentation

Le furet est un carnivore au sens strict. Son alimentation doit se composer d'aliments d'origine animale.
Comme les aliments ne séjournent pas longtemps dans le système digestif de l'animal, ils doivent être bien digestibles, assez concentrés en éléments nutritifs et d'excellente qualité. Le furet est particulièrement sensible aux carences en protéines ou autres éléments nutritifs essentiels. Comme il ne mange que pour combler ses besoins caloriques, trop d'aliment vide (ex : gâteries sucrées) compromettent la consommation des croquettes.

Résistez à ces jolis grands yeux qui vous implorent sans cesse. Les gâteries se donnent occasionnellement et en petite quantité.
Choisissez bien l'alimentation de votre furet. Apprenez à lire et à interpréter la liste des ingrédients et l'analyse garantie du produit. Trois éléments principaux doivent retenir votre attention dans l'analyse garantie : les protéines, les matières grasses et les fibres. La liste d'ingrédients vous renseignera sur leur origine.

- Protéines : un minimum de 30% à 60% de protéines est idéal pour un furet adulte. Un minimum de 35% est requis pour les individus en reproduction. Ces protéines doivent être en grande majorité d'origine animale et de grande qualité.
- Matières grasses : un minimum de 18% à 22% de matières grasses est adéquat (22% à 25 % est recommandé pour la reproduction).
Ces lipides doivent être encore d'origine animale.

Le furet doit avoir accès à de l'eau fraîche en tout temps. Selon sa personnalité, il préférera boire à la bouteille ou
dans un bol. A vous de déterminer sa préférence.


V) Habitat

Une multitude de dangers guette votre furet dans la maison. Vous serez étonné de constater avec quelle facilité il réussit à se placer dans des situations périlleuses. Il est irrésistiblement attiré par les petits conduits et les espaces restreints.
Il est important que votre demeure soit sécuritaire. Inspectez-la en vous mettant à la hauteur du furet, c'est-à-dire au
niveau du sol. Anticipez la conduite de votre animal.
Ne sous-estimez jamais ce qu'un furet peut faire. Soyez vigilant et ne le perdez jamais de vue lorsqu'il est en liberté dans la maison. Si vous ne pouvez plus le surveiller, remettez-le dans sa cage.
En aménageant l'espace vital de votre furet, vous devez avoir comme objectif de lui offrir une bonne qualité de vie et de rendre ses quartiers confortables, sécuritaires et attrayants.
La cage idéale doit être spacieuse et à l'épreuve des escapades. Le furet possède un talent exceptionnel, celui de s'évader facilement. Il pourrait ouvrir la porte de sa cage, si elle n'est pas munie d'une serrure adéquate. Installez la cage de votre ami dans le salon, la salle de séjour ou la cuisine. Evitez la proximité des portes en raison des courants d'air et de brusques changements de température. Un furet peut supporter une température stable allant de 4°C à 27°C, s'il a eu la chance de
s'adapter graduellement. Le furet ne tolère pas bien les températures de plus de 30°C, surtout avec un taux d'humidité accablant.
Placez un bac à litière en plastique dans la cage, à l'endroit choisi par le furet. Différentes litières peuvent être utilisées : maïs concassé (corn-cob), papier journal, papier recyclé compressé.
N'oubliez pas de lui aménager un coin pour dormir, soit en plaçant un hamac, un tunnel en tissus ou encore en petit lit fait avec un vieux pull, un tee-shirt, ou encore une couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-zanimaux.naturalforum.net
SardinePower
Admin


Féminin Nombre de messages : 42
Age : 33
Localisation : Marignane à 20km de Marseille, juste à côté l'aéroport !
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: Fiche technique   Jeu 20 Juil - 1:20

VI) Soins particuliers

- Le bain : L'odeur corporelle d'un furet (s'il n'est pas stérilisé) ne sera jamais aussi neutre que celle d'un chat ou d'un chien. Les glandes sébacées de ce mustélidé sécrètent une substance à base d'huile qui lustre le pelage et qui dégage une odeur musquée plus ou moins prononcée. Paradoxalement, laver trop souvent votre animal augmentera son odeur naturelle. Pour le furet qui aime l'eau, la routine du bain s'avère très amusante. Dans le cas contraire, procédez doucement et ne plongez pas votre animal dans une grande quantité d'eau. Laisser-la couler directement sur lui. L'eau doit être tiède et le rinçage minutieux.
Tout résidu de savon peut entraîner des irritations cutanées. Gardez le furet au chaud pendant tout le processus et faites-le sécher rapidement avec un séchoir à cheveux à basse intensité. S'il panique au son de l'appareil, laissez-le sécher naturellement dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air. Le choix du shampooing est important : évitez d'utiliser les shampooing pour bébé ou tout autre produit destiné aux humains, si doux soient-ils.
- Le brossage : Il a pour but de démêler le pelage, d'enlever les poils morts et de répartir uniformément les huiles naturelles. La session du brossage doit être agréable, tant pour vous que pour votre furet. Commencez donc cette routine tôt dans sa vie. Ajustez la fréquence des brossages aux périodes de mue (printemps et automne).
- Les griffes : On doit tailler les griffes du furet toutes les deux semaines, au moins une fois par mois. Des griffes trop longues s'accrochent facilement dans les tapis ou les chandails et risquent de se casser, ce qui entraîne une douleur vive et parfois même un saignement. Vous pouvez couper vous-même les griffes de votre furet ou confier la tâche à votre vétérinaire. Une taille de griffe bien effectuée ne doit pas provoquer de saignement. La coupe des griffes se fait soit avec un coupe-ongles soit avec un coupe-griffes pour chats. Le furet possède des griffes blanches ; par transparence, le vaisseau sanguin est facile à visualiser.
Coupez quelques millimètres en avant de la partie rosée. Il vous faudra être prudent, car taillée trop courte, une griffe peut saigner abondamment.
- Les oreilles : Le cérumen (sécrétion présente dans les oreilles) du furet est naturellement brun noir. Il est produit en assez bonne quantité et souille le pavillon ainsi que l'intérieur des oreilles. Un nettoyage régulier avec un produit déruminolitique (qui dissout la cire) est nécessaire. Remplissez l'oreille avec ce liquide, massez puis essuyez l'excédent. Vous pouvez effectuer le lavage des oreilles en même temps que la coupe des ongles ou après chaque bain, car une accumulation d'eau prédispose aux otites.
- Les dents : Avec le temps, les dents de votre furet perdront leur blancheur. Le tartre s'y dépose et provoque des gingivites.
Des dents non entretenues se déchaussent et tombent. Les abcès dentaires font parties des complications occasionnelles. La prévention demeure l'option de choix. Brossez régulièrement les dents de votre furet. Utilisez les petites brosses à dents conçues pour les chats. L'utilisation de pâte à dents pour animaux est conseillée. Les saveurs de malt ou de poulet sont les préférées des furets.
Insistez sur les molaires de l'animal, là où le tartre se dépose plus facilement.


VII) Maladies et vaccinations

- vaccination : La vaccination annuelle de votre furet permet de stimuler adéquatement son système immunitaire. Il pourra donc réagir promptement et efficacement à l'assaut d'un agent infectieux ( ex : maladie de Carré et rage). Seul un animal en bonne santé peut recevoir un vaccin. Un examen physique complet permet au vétérinaire de déterminer si votre animal est apte à le recevoir. Il est contre-indiqué de vacciner une femelle gestante.
- Maladies : Les connaissances médicales se rapportant aux chiens et aux chats ne sont pas toujours applicables aux furets. Choisissez votre vétérinaire en fonction de son champ d'intérêt et de sa spécialisation.
* influenza (rhume) : Si vous êtes enrhumé, il est fort probable que votre furet le soit aussi. En effet, le furet est sensible aux même virus du rhume que les humains. L'incubation de la maladie chez le furet dure environ 48 heures. Les premiers symptômes de son rhume sont la fièvre, l'abattement, l'irritation de la gorge et un appétit capricieux. Par la suite arrivent la congestion nasale et des écoulements oculaires sérieux. Le furet éternue fréquemment et éprouve le besoin de dormir beaucoup. Comme il n'existe aucun médicament contre le virus, la maladie doit suivre son cours. Les symptômes disparaissent normalement après 5 à 7 jours. Consultez votre vétérinaire si le rhume persiste plus d'une semaine ou si la condition générale de l'animal se détériore.
* blocage intestinal : Le diamètre de l'intestin du furet est petit. Il est donc facile de comprendre que tout ce qu'il avale ne passe pas nécessairement aisément. Le furet bloqué montre les symptômes suivants : anorexie, vomissements ou efforts pour vomir, diarrhée ou selle mucoïde brune ou noire ou parfois teintée de sang, constipation, efforts pour déféquer, abattement, faiblesse et déshydratation, douleur de l'abdomen.
* puces : Elles dérangent énormément les animaux qu'elles parasitent. Elles piquent pour prendre le sang comme repas et occasionnent d'importantes démangeaisons. Il suffit de mettre quelques gouttes d'antipuces en uni dose derrière les oreilles. (Attention au nombre de gouttes administré. Vous pouvez également utiliser un spray, là aussi, utiliser la notice pour le dosage ou demandez à votre vétérinaire)
* diarrhée : Quelle que soit la cause, il faut la soigner rapidement, car elle entraîne une déshydratation plus ou moins sévère de l'animal. Inquiétez-vous si votre furet fait des selles teintées de sang, noires, vertes avec du mucus ou encore liquide.


VIII) Profil du propriétaire idéal

Adopter un animal suppose faire un choix judicieux afin que l'animal convienne au style de vie et à la personnalité du maître et des autres membres de la famille. Il faut aussi être en mesure de lui fournir les soins requis. Si vous souhaitez un animal calme et qui passe des heures dans vos bras ou sur vos genoux à se faire caresser, n'adoptez pas un furet. Mais si vous recherchez un compagnon enjoué, dynamique et affectueux, le furet est tout indiqué. Le furet demande beaucoup d'attention. Il n'a pas, nécessairement besoin de longues promenades à l'extérieur : la liberté surveillée dans la maison lui convient parfaitement. Il sera donc tout aussi heureux en ville qu'à la campagne. Il faudra cependant lui consacrer au minimum 4 heures par jours où il pourra fureter et s’amuser avec son joujou préféré… vous !

IX) Reproduction

- Maturité sexuelle : La maturité sexuelle est grandement influencée par la photopériode. Soumis à une photopériode naturelle, le furet devient mature sexuellement vers l'âge de 8 à 10 mois, c'est-à-dire au printemps suivant sa naissance.
- Détermination des sexes : Il est très facile de déterminer le sexe d'un individu adulte. L'ouverture vaginale est rapprochée de l'anus tandis que le pénis est situé plus haut sur l'abdomen et un petit os y est palpable. La différence de grosseur entre le mâle et la femelle est une autre méthode très efficace pour déterminer le sexe des furets. Le mâle est plus gros que sa congénère.
- Mâle en chaleur : La production de testostérone décuple l'odeur corporelle de l'animal qui ne cherche qu'à la disperser partout où il peut en se frottant. Lorsqu'il est en chaleur, il maigrit et sa fourrure jaunie devient grasse et collante. Ses testicules grossissent et descendent bas dans le scrotum. Il a tendance à marquer son territoire en urinant sur tout ce qui se trouve sur son passage. On ne doit jamais mettre en présence deux mâles en chaleur. Un mâle peut être accouplé à plusieurs femelles.
- Femelle en chaleur : La manifestation physique la plus frappante des chaleurs est l'augmentation marquée de la vulve. Un petit écoulement mucoîde est aussi présent. Idéalement la première gestation devrait avoir lieu à 11 ou 12 mois.
- Problème de la furette non stérilisée : Si vous ne souhaitez pas faire reproduire votre furette, elle doit être impérativement stérilisée. En effet, une furette étant en chaleur mais non saillie peut mourir en quelques mois. Son organisme produit des hormones qui peut à peut l’empoisonne. Elle doit donc être stérilisée avant ses premières chaleurs. Une furette sera stérilisé même si vous souhaitez une portée, car la furette doit être saillie à chaque chaleur. Certaines femelles peuvent avoir 2 chaleurs par an peut être plus. La furette ne pourra avoir que 2 ou 3 portées dans sa vie car cela la fatigue beaucoup. De plus, à partir de l’âge de 3 ans cela devient dangereux pour elle.
- Accouplement : Il devrait avoir lieu idéalement deux semaines après le début de l'enflure de la vulve. L'accouplement est brutal et bruyant. Il se déroule sur période de 10 minutes à 3 heures (en moyenne, 1 heure). La femelle ovule 30 à 40 heures après le coït et produit 1 à 18 ovules. Généralement 3 à 4 jours après l'accouplement, la vulve s'assèche et se ride. Elle recouvre sa taille initiale en 3 ou 4 semaines.
- Gestation : La gestation dure entre 38 et 43 jour (idéalement 42 jours). Elle se déroule sans la présence du mâle. Ce n'est qu'à partir de deux semaines que l'abdomen de la femelle devient plus gros. L'alimentation de la femelle gestante doit obligatoirement être d'excellente qualité et contenir beaucoup de protéines d'origine animale et de gras.
- Sevrage : A partir de l'âge de 8 semaines, le jeune furet peut être séparé de sa mère. La socialisation de l'animal s'effectue entre 6 et 12 semaines. Pendant cette période, il est primordial de manipuler le furet tous les jours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://activitesenfants.skyblog.com
 
Fiche technique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Relais TOTAL : Fiche technique LT
» Fiche technique - système électrique - LT31 1995 Florida
» Fiche technique de la femme
» cactus de noel ou schlumbergera (fiche technique)
» les arbres + fiche technique + photo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les z'animaux :: Fiches animaux :: Les furets-
Sauter vers: